Vous êtes ici : Accueil > Viticulture > Vin > Défauts du vin > Se prémunir du risque Brettanomyces

Se prémunir du risque Brettanomyces

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Caractérisés par leur odeur d'écurie, les vins dits « phénolés » ne font plus recette. Autrefois appréciés pour leur côté « goût de terroir », ils sont aujourd'hui boudés à la fois par les acheteursprofessionnels et les consommateurs. A l'origine de ce défaut courant dans les vins, les Brettanomyces bruxellensis sont des levures présentes de la vigne à la bouteille. Il est impossible de s’en débarrasser totalement. Elles impactent plus ou moins le vin, selon leur quantité, leur viabilité et leur évolution au cours de l'élaboration du produit. Il est donc essentiel pour le viticulteur de maîtriser parfaitement ce risque car une fois que le défaut s'est installé, le faire disparaître se fait bien souvent au détriment de la qualité.

Informations utiles

- Pour en savoir plus, un article faisant le point sur les brettanomyces est disponible dans le Cahier technique analyses et diagnostic n°60 octobre 2015 du CIVB
- Découvrez Brett’Less



Se prémunir du risque Brettanomyces avec la Chambre d'Agriculture de la Gironde

 

Eviter les vins phénolés

Eviter l'insatisfaction client

Destiné aux viticulteurs, négociants, caves coopératives, laboratoires œnologiques

Vos objectifs

  • éviter les vins phénolés
  • éviter l'insatisfaction client et ne pas perdre des contrats auprès de vos acheteurs, dont certains imposent des seuils à ne pas dépasser
  • identifier vos pratiques d’hygiène qui favorisent l’apparition des brettanomyces
  • traiter vos vins contaminés

    Notre accompagnement

    Les œnologues des Œnocentres proposent un audit spécifique à la problématique Brettanomyces dans les chais. Afin de suivre la bonne application des préconisations, un outil d’aide à la décision accompagne le client tout au long de l’année et propose :

    • un état des lieux précis basé sur un entretien sur votre exploitation, des dégustations, les résultats analytiques, vos retours clients et acheteurs
    • une analyse des points critiques de votre process, pour identifier les pratiques d’hygiène défaillantes qui favorisent l’apparition des brettanomyces
    • des recommandations pour venir à bout des brettanomyces et éviter leur réapparition
    • des solutions pour traiter vos vins phénolés (produits œnologiques, filtration des vins, thermoflash, résines échangeuses…)
    • des solutions pour masquer cette déviation olfactive (alternatifs, assemblages…).

    Evaluer en temps réel le risque microbiologique de vos vins

    Avec Brett’Less (OAD) vous connaissez en temps réel l'évolution du niveau de risque de contamination, à toutes les étapes de l'élaboration de votre vin et ce dès le début des vinifications. Brett’Less détermine quelles cuves faire analyser et quand, pour s'épargner des analyses inutiles et coûteuses.

    Vous saisissez vos données, Brett’Less calcule ! Le logiciel croise et analyse en permanence les données de votre chai (pratiques œnologiques, conditions environnementales, composition des moûts et des vins...) pour recalculer l'estimation du risque et déterminer les causes possibles de la contamination par les brettanomyces. Des alertes mails vous avertissent quand le niveau de risque est atteint et vous préconisent des mesures.
    La version en ligne sécurisée et personnalisée vous donne accès à toutes vos tableaux de bord, à transmettre à votre œnologue conseil pour décider avec lui des pratiques à envisager.

    Nous vous remettons 

    • un compte rendu après chaque visite (états des lieux, résultats d'analyses, bilan des dégustations...)
    • un outil d'aide à la décision (OAD) Brett'less

      Nos points forts

      • Brett’lessreconnu par le groupe national référent sur la problématique brett, groupe composé de l’IFV, InterRhône, BIVB et de la Chambre d'Agriculture de la Gironde
      • Brett’less est un outil évolutif et en perpétuelle actualisation sur la base du suivi de 4 ou 5 sites permettant de faire évoluer le risque moyen en fonction des millésimes. L’acquisition de nouvelles données permettent d’affiner le modèle d’année en année
      • un millier de lots suivis en Gironde sur les trois dernières années


        Contact

        Paul GODARD de BEAUFORT

        Œnologue conseil
        05 56 35 58 51 - 06 48 03 98 56
        p.godard-beaufort@remove-this.gironde.chambagri.fr

        Je souhaite recevoir des informations

        Vos coordonnées
        Votre message